A PROPOS

Bonjour et bienvenue sur Vivre slow.

Sur cette page je vous livre mon histoire et ce qui m’a motivée a créé ce blog. Vous trouverez aussi la vidéo de l’interview par Valériane Theys, coach personnelle, la vidéo du challenge « projet de cœur » du groupe « Will for change » ainsi que ma conférence lors du Festival Ensemble de Marjolaine Gailly.

J’ai grandi dans un petit village des Ardennes belges. J’ai passé mon enfance à jouer dans la forêt avec les enfants du quartier. A l’adolescence j’ai perdu ce contact privilégié avec la nature. Ce n’est que lorsque j’ai eu des enfants à mon tour que nous avons repris l’habitude d’aller nous balader en forêt en famille tous les week ends.

Lorsque j’était petite, notre mode de consommation était principalement local. Nous mangions les légumes du potager, la viande du boucher du coin et nous allions chercher le lait à la ferme du village.

Durant les 10 premières années de ma vie active dans la finance, j’ai usé et abusé des produits industriels hyper-transformés car je travaillais 50 à 60h par semaine et je n’avais simplement pas le temps ni l’énergie de préparer des plats sains et équilibrés. J’étais épuisée et je ne respectais pas mes limites et ne prenais pas soin de ma santé.

Ma prise de conscience écologique

Mon mode de vie a commencé à changer lorsque j’ai eu mon premier enfant en 2015. J’ai enfin ralenti ce rythme effréné lors de mon congé maternité. Lors de ma reprise au boulot, j’ai rencontré une collègue qui m’a conduite petit à petit à une énorme prise de conscience écologique. Elle m’a expliqué sa démarche vers le zéro-déchet, m’a fait des remarques en douceur lorsque mes habitudes de consommation nuisaient à la planète. Elle m’a également fait des petits cadeaux confectionnés par ses soins : des pastilles démaquillantes en tissu, un sac à croissant pour mon petit déjeuner à la cantine du bureau, des légumes de son jardin, etc.  

La sensibilisation

J’ai par la suite continué la démarche par moi-même. J’ai également commencé à sensibiliser mon entourage au zéro-déchet et à la notion de transition écologique. J’ai remarqué qu’après quelques temps, elles opéraient des changements dans leurs habitudes pour adopter une consommation plus durable

C’est précisément cette observation qui m’a conduite à écrire ces lignes aujourd’hui. Je me suis dit « pourquoi ne pas partager ma transition écologique avec un plus grand nombre ? ». Et quoi de mieux pour y arriver que de créer un blog qui relate mes expériences, mes réussites et mes échecs ? Cela pourra donner envie et motiver d’autres personnes qui ont-elles aussi eu cet éveil de conscience, ont envie d’agir mais ne savent pas trop par où commencer. Donc voila c’est parti, je vous embarque avec moi dans cette belle aventure. Il n’y a pas de planète B, prenons-en soin ensemble!

Pourquoi le nom « Vivre slow » ?

Vous vous demandez peut-être pourquoi j’ai choisi ce nom « vivre-slow » pour ce blog ? et bien parce que le mouvement slow regroupe toutes mes valeurs : la nature, le partage, l’authenticité, le respect et l’amour. Ce mouvement invite à ralentir le rythme, savourer l’instant présent, renouer avec la simplicité, prendre du temps pour soi, donner du temps aux autres, se connecter à la nature, éveiller ses sens et développer sa créativité. L’art de vivre slow comprend les mêmes principes que la transition écologique mais il englobe en plus cette notion de bien-être qui me tient à cœur.


Interview par Valériane Theys, coach personnel

Il n’y a pas de planète B!

Prenons-en soin ensemble

Challenge projet de cœur du groupe « Will for change »
Conférence au Festival Ensemble de Marjolaine Gailly

N’hésitez pas à me contacter via le formulaire si vous avez envie de discuter plus amplement de la slowlife ou de la transition écologique, je serais ravie d’échanger avec vous.

Si vous avez aimé cet article, n'hésitez pas à le partager :)
Back to top
%d blogueurs aiment cette page :